Accueil Centre d'étude argonnais
Centre d'études argonnais
Logo du pays d'Argonne

Editions du Centre d'études Argonnais

Auteur
Numéro Année
Thème

Auteur : HUSSENET Jacques (70 articles)
Article Année Pages  
 A propos de quel avenir pour l'Argonne (Économie)  1974  27  89 à 89  
  ()  1975  29  0 à 0  
 Les résultats du recensement de 1975 en Argonne (Statistiques)  1976  32  70 à 74  
 Les 154 communes composant l’Argonne sont passées de 44 158 habitants en 1962 à 42 845 en 1968 et à 40 420 en 1975. En dépit du développement exceptionnel de Sainte-Ménehould et de la bonne tenue de Vouziers, la région a perdu 3738 habitants en treize ans. L’article en donne les raisons. Un tableau détaille les résultats par département et canton
 Les résidences secondaires en Argonne (Statistiques)  1977  34  52 à 56  
 Alors que la population diminue en Argonne, le nombre de résidences secondaires augmente par un effet de vases communicants : 860 en 1962, 1243 en 1968 et 1637 en 1975. Outre un tableau détaillé par département et canton, l’article fournit la liste des 21 communes possédant le plus de résidences secondaires
 Le canal à grand gabarit Seine-Est (Économie)  1977  35  20 à 24  
 Reliant la Manche à la Moselle, un canal à grand gabarit dit Seine-Est était prévu naguère et devait traverser l’Argonne, soit par le nord, soit par le sud. Il est maintenant relégué aux oubliettes. L’auteur explicite les spéculations qui avaient cours à son sujet à la fin des années 1970
 La chasse aux loups à la fin de l'Ancien Régime (Chasse)  1978  37  13 à 17  
 Considérés comme des animaux nuisibles, les loups ont fait l’objet d’une véritable politique d’extermination aux XVIIIe et XIXe siècles. Il s’en tuait entre 140 et 150 en Argonne à la veille de la Révolution. Quelques gardes-chasses s’étaient fait une réputation de tueurs de loups et notamment un certain Jean Robert qu’a croisé le jeune et futur poète Adalbert de Chamisso
 Le fonds de Bonneval aux archives du Clermontois (Histoire)  1979  38  34 à 41  
 Cet inventaire signale aux chercheurs la substance de 28 registres conservés au Musée Condé de Chantilly et fourmillant de renseignements sur une quarantaine de localités argonnaises entre 1746 et 1782.
 Les voies de communication en Argonne (Histoire)  1979  39  96 à 97  
 L’article se résume à une bibliographie présentant successivement ce qui a été publié sur les voies romaines, sur les routes, sur les voies ferrées et sur le canal des Ardennes
 Les Mathieu, subdélégués de Sainte-Menehould (Argonnais)  1980  40  86 à 87  
 Avant la première sous-préfecture, inaugurée par Jean-Baptiste Drouet, Sainte-Ménehould était le siège d’une subdélégation de l’intendance de Champagne où se sont illustrés Jean Mathieu (1677-1754) et son fils Jean-Baptiste (1718-1787), tout à la fois magistrats, administrateurs, maires et historiens.
 La bataille de Saint-Trop'-en-Argonne (Art sacré)  1980  41  83 à 87  
 Le lecteur apprend, sur un mode délibérément humoristique, les débats et polémiques qui ont accompagné l’édification d’une chapelle moderne à l’ermitage de Saint-Rouin, entre 1955 et 1961. Véritable bataille des Anciens et des Modernes, elle a suscité des péripéties hautes en couleur qui ont passionné alors Marnais et Meusiens
 Radiographie de Buzancy (Économie)  1981  42  73 à 76  
 Malgré son statut de chef-lieu de canton, Buzancy est passé de 540 habitants en 1954 à 452 en 1975. Un quart des emplois a disparu dans le même temps, essentiellement dans l’agriculture, l’artisanat et l’industrie. Cette régression a commencé au milieu du XIXe siècle et ne s’est plus jamais arrêtée, le canton comptant 9 habitants au km2 en 1975, contre 34 en 1851.
 La grande mutation de l'agriculture argonnaise (Agriculture)  1982  44  11 à 16  
 Entre 1955 et 1980, l’agriculture argonnaise a connu plus de changements que durant les trois siècles précédents. Quelques tableaux et différents développements permettent au lecteur de mesurer les transformations opérées en matière d’élevage, de motorisation, de rendements et d’emploi. En 1980, l’Argonne compte trois bovins par habitant
 La vaine pâture à Verrières (Agriculture)  1982  44  38 à 42  
 Le village de Verrières a maintenu la pratique multiséculaire de la vaine pâture jusqu’en 1973. L’auteur relate, sur un mode humoristique et nostalgique, ses souvenirs de gardien du troupeau communal, au milieu des années 1950, en compagnie d’autres enfants de son village.
 Une femme au volant d'un tracteur (Agriculture)  1982  44  59 à 60  
 Avec la modernisation des exploitations agricoles, les femmes d’agriculteur prennent des responsabilités nouvelles qui vont de pair avec le rôle grandissant des femmes dans la société. Ce constat est illustré par un exemple tiré d’une ferme de Gumont (Eclaires)
 Une expérience d'agriculture biologique au Chesne (Agriculture)  1982  44  68 à 71  
 En 1982, les exploitations pratiquant l’agriculture biologique se comptaient sur les doigts d’une seule main en Argonne. L’auteur a interviewé un agriculteur du nord de l’Argonne qui a tenté de revenir aux pratiques naturelles en refusant engrais artificiels, traitements chimiques, vaccination, insémination artificielle et aliments synthétiques
 Le peuplement de l'Argonne en 1982 (Statistiques)  1982  45  87 à 87  
 Premiers commentaires sur les résultats du recensement de 1982 en Argonne avec un tableau comparant la population en 1846, 1962, 1968, 1975 et 1982
 La nuit de Varennes : Chronique cinématographique (Arts)  1982  45  93 à 94  
 Critique cinématographique du film d’Ettore Scola consacré à la fuite de Louis XVI et diffusé en 1981. Un scénario astucieux, une brillante distribution, mais une vision élitiste.
 Autour de Boncourt (1770-1822) (Écologie-Environnement)  1982  CH  49 à 62  
 Cette communication présente les paysages et les hommes qui faisaient partie de l’environnement familier d’Adalbert de Chamisso dans son enfance, à partir d’une étude effectuée sur les six villages les plus proches du château de Boncourt : Ante, Braux-Saint-Remy, Le Chemin, Sivry-sur-Ante, Le Vieil Dampierre et Villers-en-Argonne.
 Premiers résultats du recensement de 1982 en Argonne (Statistiques)  1983  46  65 à 69  
 Entre 1975 et 1982, l’Argonne a perdu 1821 habitants, passant ainsi à 38 604 habitants. Et pour la première fois depuis la dernière guerre, Sainte-Ménehould et Vouziers sont également en recul. Le nombre de logements reste stable, mais les résidences secondaires augmentent encore et frôlent les 2000 unités.
 Éditorial (l'industrie) (Économie)  1985  49  3 à 3  
 L'industrie argonnaise aujourd'hui (Économie)  1985  49  4 à 7  
 En 1984, l’Argonne compte une cinquantaine d’établissements industriels employant 2858 personnes. Ces entreprises proviennent du XIXe siècle (laiteries, fromageries, scieries, tourneries), de l’entre-deux-guerres (bâtiment et travaux publics) et du deuxième après-guerre : constructions mécaniques, fabrication de produits plastiques, constructions métalliques, etc.
 Liste des établissements employant 10 personnes ou plus en 1984 (Économie)  1985  49  8 à 11  
 Cette liste mentionne une cinquantaine d’entreprises disséminées dans 24 communes. Pour chaque établissement sont indiqués sa dénomination, sa date de création, son type d’activité et sa taille.
 Glossaire de l'industrie (Économie)  1985  49  12 à 12  
 Carte des implantations industrielles (Économie)  1985  49  13 à 13  
 Trois générations de Ganassali à Triaucourt : 1924-1984 (Économie)  1985  49  40 à 43  
 Originaire de la Lombardie, la famille Ganassali crée une entreprise du bâtiment à Triaucourt-en-Argonne en 1924. Artisanale à ses débuts, elle emploie jusqu’à 25 personnes en 1968, avant de retomber à une dizaine au début des années 1980. Parallèlement s’opère l’enracinement de la famille dans la région.
 L'amour du bois de père en fille : Roger et Laurence Person (Artisanat)  1986  52  32 à 34  
 Installé au hameau de Grigny (Eclaires), Roger Person s’est imposé comme un ébéniste de talent et l’un des co-animateurs de la Maison des Traditions d’Argonne. Sa deuxième fille, Laurence, s’est lancée sur ses traces, dans une spécialité longtemps fermée aux femmes.
 Jacques Arcelli, tourneur sur bois au Chemin (Artisanat)  1986  52  35 à 37  
 Dessinateur dans une entreprise nancéienne, Jacques Arcelli s’est reconverti en artisan d’art à la suite d’un licenciement. Installé au Chemin depuis 1981, il a su peu à peu se constituer une clientèle attirée par de magnifiques objets en bois qu’il crée à partir d’une vingtaine d’essences d’arbre.
 La maison des traditions d'Argonne (Artisanat)  1986  52  84 à 86  
 En septembre 1985, la Maison des Traditions d’Argonne organise sa dixième exposition et accueille près de 2000 visiteurs. Ouverte en 1976 à Grigny-Eclaires à l’initiative d’un noyau d’artisans-exposants argonnais, elle a fédéré les énergies individuelles et fait connaître de nombreux artistes et artisans d’art de la région.
 Maison-du-Val ferme ses portes (Économie)  1986  52  106 à 106  
 Créée en 1856 dans le sud de l’Argonne, la plus ancienne entreprise de la région ferme en 1986, victime d’une restructuration. Elle employait encore 170 personnes.
 Les cimetières argonnais aux XVIIe et XVIIIe siècles. (Histoire)  1986  53  7 à 14  
 Les cimetières argonnais des XVIIe et XVIIIe siècles se trouvaient presque tous autour de l’église paroissiale et servaient aussi de lieu de réunion et parfois de fête, malgré les recommandations et fulminations des curés et évêques. Ni croix, ni monuments ne signalent les tombes. Seuls, les seigneurs et quelques grands notables sont inhumés dans l’église ou dans une chapelle particulière.
 Quand les dragons de Louis XIV montaient à l'assaut de Montfaucon (Histoire)  1987  54  13 à 28  
 La fin du règne de Louis XIV a été marquée par de graves crises financières et sociales. L’une d’elles, en 1706, vit une explosion de la contrebande du sel autour de Montfaucon-en-Argonne. Une véritable expédition militaire fut organisée pour en venir à bout. Toutefois, après l’intervention des chanoines de Montfaucon, la justice royale fit preuve de clémence pour la plupart des contrebandiers emprisonnés.
 Sortie du Centre d'Études Argonnais du 21 septembre 1986. (Autour du C.E.A.)  1987  54  52 à 52  
 Les forêts domaniales en Argonne sous Louis XIV (Forêt)  1987  55  23 à 27  
 Dans la deuxième moitié du XVIIe siècle, les forêts domaniales couvraient près de 10 000 hectares, soit entre 10 % et 15 % de la forêt argonnaise. Gravement détériorées lors de la Guerre de Trente Ans, elles appartenaient au roi de France, au duc de Lorraine et au prince de Condé. Comme aujourd’hui, on y trouvait une trilogie reine : chêne, hêtre et charme.
 L'incendie de Servon en 1779 (Histoire)  1988  57  25 à 28  
 Dans la nuit du 15 au 16 avril 1779, un incendie détruisait une partie de l’église et 32 bâtiments de Servon. Ce court article explicite les modalités de secours et de reconstruction en usage à l’époque.
 La fuite de Varennes vue par les historiens (Révolution)  1990  60  25 à 34  
 Vingt-cinq livres environ ont été consacrés à la fuite de Louis XVI, le premier datant de 1841 et le plus récent de 1988. Beaucoup d’entre eux pèchent par approximation ou partialité. Les meilleurs à ce jour restent L’énigme de Varennes de Mgr Aimond et La fuite du roi de Dom Henri Leclercq, tous deux de 1936.
 Deux témoignages inédits sur l'arrestation de Louis XVI (Révolution)  1990  60  35 à 46  
 Deux cents après l’événement, on trouve encore des témoignages inédits sur l’arrestation de Louis XVI. Horizons d’Argonne en publie deux, émanant, l’un d’un aumônier de Varennes, inconditionnel de Louis XVI, l’autre d’un jacobin de Verdun resté anonyme. Ces deux récits sont remis dans leur contexte et publiés avec un appareil critique.
 Repères biographique sur Jean-Baptiste Drouet (1763-1824) (Révolution)  1990  60  47 à 66  
 Cet article synthétique propose un regard neuf sur Jean-Baptiste Drouet à partir de documents connus et inédits. Il montre aussi que le personnage a été victime de son vivant et après sa mort d’auteurs portés sur l’hagiographie, le roman-feuilleton ou le dénigrement. Bref, la biographie de “l’homme de Varennes” reste à écrire.
 Rions un peu (Histoire)  1990  60  114 à 114  
 Le peuplement de l'Argonne en 1990 (Économie)  1990  61  99 à 100  
 Cette brève communication signale les premiers résultats du recensement de 1990. L’Argonne compte alors 37 031 habitants, soit 1600 de moins qu’en 1982.
 Le recensement agricole de 1988 en Argonne (Agriculture)  1991  62  95 à 97  
 Une remise à jour des statistiques précédentes, échelonnées de 1955 à 1979 (voir n° 44, 1982). Le nombre d’exploitations continue à baisser, les herbages et l’élevage laitier reculent eux aussi, du fait des quotas européens. Symétriquement, la taille des exploitations s’agrandit (61 ha) et le nombre moyen de bovins par exploitation s’établit à 85
 Un lieu-dit, une verrerie : La Camuterie (Économie)  1991  63  5 à 16  
 Situé au sud de Sainte-Ménehould, le petit écart de La Camuterie est apparu entre la fin du XVIIe siècle et le début du XVIIIe, à l’initiative d’une famille Camus originaire de Verrières. Tour à tour briqueterie, ferme, pavillon, hôpital de campagne, verrerie, annexe d’une sucrerie, puis à nouveau ferme, elle a connu une riche histoire et vu passer de nombreux occupants.
 Le recensement de la population de 1990 en Argonne (Statistiques)  1991  63  73 à 80  
 L’auteur commente les résultats complets du recensement à l’aide de neuf tableaux détaillant l’évolution du nombre d’habitants, de logements, de résidences secondaires, d’emplois, de chômeurs et de la mobilité professionnelle. Il conclut par des réflexions sur l’échec de la politique d’aménagement du territoire en France et en Argonne, en particulier.
 Le peuplement de l'Argonne en 1999 (Statistiques)  2000  77  169 à 169  
 En 1999, l’Argonne compte 35 964 habitants, soit 1067 de moins qu’en 1990. Un tableau synthétise les premiers résultats publiés.
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2000  77  177 à 180  
 Périodiques, livres.
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2001  78  188 à 190  
 périodiques ; livres.
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2002  79  173 à 179  
 Livres, relatifs à l’Argonne
 Bibliographie (Bibliographie)  2003  80  173 à 180  
 Périodiques , livres.
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2004  81  174 à 180  
 périodiques, livres,
 Le nouveau recensement de population en Argonne (Statistiques)  2005  82  181 à 182  
 Les méthodes de recensement de la population sont modifiées au XXIe siècle. Cette brève communication explique les nouvelles modalités en usage et livre les chiffres de 2004 pour 33 communes.
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2005  82  189 à 194  
 Périodiques et livres
 Le recensement de 2005 en Argonne (Échos d'Argonne)  2006  83  173 à 173  
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2006  83  191 à 199  
 Le recensement de 2006 en Argonne (Statistiques)  2007  84  178 à 178  
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2007  84  179 à 188  
 L’arrestation de Louis XVI en Argonne (Révolution)  2008  85  41 à 67  
 Etienne Radet et l’arrestation de Louis XVI (Révolution)  2008  85  69 à 80  
 Le recensement de 2007 en Argonne (Statistiques)  2008  85  172 à 173  
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2008  85  174 à 183  
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2009  86  83 à 90  
 Le recensement de 2008 en Argonne (Statistiques)  2010  87  64 à 64  
 Bibliographie (Bibliographie)  2010  87  77 à 83  
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2011  88  85 à 92  
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2012  89  82 à 88  
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2013  90  78 à 85  
 Editorial (Autour du C.E.A.)  2014  91  1 à 1  
 Trente six argonnais victimes de la Révolution ()  2014  91  31 à 38  
 Dictionnaire des émigrés argonnais ()  2014  91  39 à 88  
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2014  91  103 à 109  
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2015  92  95 à 102  
 Bibliographie argonnaise (Bibliographie)  2016  93  84 à 91