Accueil Centre d'étude argonnais
Centre d'études argonnais
Logo du pays d'Argonne

Editions du Centre d'études Argonnais

Auteur
Numéro Année
Thème

Numéro 44 - Année 1982 (21 articles)
Auteur Article Pages  
 GUILLAUME François  Préface : Cinquante sigles (Agriculture)  5 à 10  
 Président de la F.N.S.E.A., François Guillaume salue ce numéro spécial sur l’agriculture argonnaise et prononce un plaidoyer musclé en faveur de la cogestion de la politique agricole par l’Etat et son syndicat.
 HUSSENET Jacques  La grande mutation de l'agriculture argonnaise (Agriculture)  11 à 16  
 Entre 1955 et 1980, l’agriculture argonnaise a connu plus de changements que durant les trois siècles précédents. Quelques tableaux et différents développements permettent au lecteur de mesurer les transformations opérées en matière d’élevage, de motorisation, de rendements et d’emploi. En 1980, l’Argonne compte trois bovins par habitant
 COUROT André  L'évolution de l'élevage en Argonne (Agriculture)  17 à 21  
 Le cheptel bovin de l’Argonne marnaise s’est considérablement amélioré depuis la dernière guerre, grâce notamment à l’insémination artificielle popularisée par une coopérative départementale de la Marne.
 HARDY Raymond  Trente ans d'agriculture dans le canton du Chesne (Agriculture)  22 à 32  
 Des années 1950 aux années 1980, l’agriculture du canton a bénéficié du remembrement, de la mécanisation et de la culture du maïs fourrager. L’élevage bovin y a également renforcé sa prépondérance.
 NOËL Jean  L'évolution des bâtiments agricoles dans les quarante dernières années en Argonne marnaise (Agriculture)  33 à 37  
 Après les destructions/reconstructions dues aux deux guerres mondiales, la révolution agricole amorcée à partir des années 1950 a profondément modifié les fermes argonnaises. De nouvelles normes se sont imposées pour les granges et hangars, le stockage des céréales et des engrais, les salles de traite et les maisons d’habitation.
 HUSSENET Jacques  La vaine pâture à Verrières (Agriculture)  38 à 42  
 Le village de Verrières a maintenu la pratique multiséculaire de la vaine pâture jusqu’en 1973. L’auteur relate, sur un mode humoristique et nostalgique, ses souvenirs de gardien du troupeau communal, au milieu des années 1950, en compagnie d’autres enfants de son village.
 CAILLET Philippe  Agriculteur aujourd'hui (Agriculture)  43 à 47  
 Agriculteur lui-même à Evres-en-Argonne, l’auteur dresse un tableau complet des transformations opérées dans les exploitations agricoles de sa région. Il esquisse aussi un portrait-robot très fidèle de l’exploitation argonnaise au début des années 1980.
 CAILLET Philippe  Chez nous (Agriculture)  48 à 58  
 Agriculteur lui aussi, l’auteur retrace la mutation qu’a connue l’agriculture de son village depuis la dernière guerre. Appartenant à la Champagne dite “humide”, il a évolué plus rapidement que dans l’Argonne voisine.
 HUSSENET Jacques  Une femme au volant d'un tracteur (Agriculture)  59 à 60  
 Avec la modernisation des exploitations agricoles, les femmes d’agriculteur prennent des responsabilités nouvelles qui vont de pair avec le rôle grandissant des femmes dans la société. Ce constat est illustré par un exemple tiré d’une ferme de Gumont (Eclaires)
 MERY Jean-Louis  Le G.A.E.C. de Menou (Agriculture)  61 à 67  
 L’auteur explique la genèse et le fonctionnement du G.A.E.C. qu’il a créé avec un de ses voisins à Sainte-Ménehould en 1968. La nouvelle exploitation s’est structurée autour d’une unité de production laitière de plus de 120 vaches.
 HUSSENET Jacques  Une expérience d'agriculture biologique au Chesne (Agriculture)  68 à 71  
 En 1982, les exploitations pratiquant l’agriculture biologique se comptaient sur les doigts d’une seule main en Argonne. L’auteur a interviewé un agriculteur du nord de l’Argonne qui a tenté de revenir aux pratiques naturelles en refusant engrais artificiels, traitements chimiques, vaccination, insémination artificielle et aliments synthétiques
 La rédaction  La presse agricole (Agriculture)  72 à 72  
 Les agriculteurs argonnais sont partagés entre la presse spécialisée de leurs trois départements : L’Ardenne agricole, La Marne agricole et La Vie agricole de la Meuse.
 NOIZET Paul  La banque verte : le Crédit agricole des Ardennes (Agriculture)  73 à 78  
 L’auteur retrace l’évolution du Crédit agricole des Ardennes depuis 1921 et compare les encours des caisses locales de Machault (Champagne) et de Grandpré (Argonne). Il constate – sans surprise – que la grande culture champenoise a plus profité du système que l’élevage argonnais.
 LERICHE Alcide  La laiterie de Challerange (Agriculture)  79 à 81  
 Créée en 1932, la laiterie de Challerange a été rachetée par le groupe Nestlé en 1948. Elle collecte annuellement 100 millions de litres de lait dans près d’un millier d’exploitations. Elle fabrique du lait en poudre qui est exporté vers l’Afrique et le Moyen-Orient.
 VICTOR Yvon  Souvenirs d'un vétérinaire (Agriculture)  82 à 85  
 L’auteur témoigne avec nostalgie des transformations opérées à partir des années 1950. Avant cette période, c’est le cheval qui était l’animal roi de la ferme. Depuis, c’est la vache laitière ou le bœuf d’élevage qui l’a supplanté
 CAZIN Noëlle  Confidences d'un notaire (Agriculture)  86 à 88  
 HANNETEL Jacques  Les problèmes du foncier dans l'Argonne marnaise (Agriculture)  89 à 90  
 Pour aider l’agriculture argonnaise à se moderniser, un effort particulier a été fait dans trois directions : remembrement des communes en retard en ce domaine, assainissement de la vallée de l’Aisne et politique d’installation des jeunes.
 BECHARD Éliane  Drainage et productivité (Agriculture)  91 à 94  
 Les deux tiers des terres argonnaises peuvent justifier d’un drainage pour améliorer leur productivité. Les opérations ont véritablement commencé au cours des années 1970, essentiellement par l’intermédiaire d’associations syndicales autorisées qui permettent de mieux répartir les dépenses.
 CALLENS Béatrice  L'agriculture dans le plan d'aménagement rural de l'Argonne (Agriculture)  95 à 102  
 En cours de validation au début des années 1980, le Plan d’aménagement rural de l’Argonne s’articulait autour de trois grandes orientations : le maintien de la population agricole, le renouvellement de l’appareil de production et l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs.
 CAZIN Noëlle  Vient de paraître (Bibliographie)  103 à 106  
 CAZIN Noëlle  Échos d'Argonne (Échos d'Argonne)  106 à 106