Accueil Centre d'étude argonnais
Centre d'études argonnais
Logo du pays d'Argonne

Editions du Centre d'études Argonnais

Auteur
Numéro Année
Thème

Numéro 46 - Année 1983 (13 articles)
Auteur Article Pages  
 MANCEAU Henri  Les portails d'églises ornés du pays de Vouziers (XVIe siècle) (Art sacré)  5 à 18  
 Illustré par 16 photos, cet article passe en revue les thèmes recensés sur les portails d’une demi-douzaine d’églises du XVIe siècle et principalement sur celle de Saint-Maurille de Vouziers.
 ROUSSEL Francis, GUILLAUME Jacques  L'architecture rurale dans les cantons de Clermont-en-Argonne, Seuil d'Argonne et Varennes-en-Argonne (Écologie-Environnement)  19 à 38  
 Rehaussée de 2 cartes, 6 croquis et 8 photos, cette contribution s’attache à définir les caractéristiques de l’habitat traditionnel et l’utilisation de ses matériaux de construction : bois, argile et gaize. La maison “typiquement argonnaise” ne se rencontre qu’au cœur du Massif argonnais, des emprunts à la Lorraine et à la Champagne se vérifiant vers l’est et vers l’ouest.
 JANNIN François  Le lutrin (Paulin Appert, instituteur à Moiremont) (Coutumes - Folklore)  39 à 40  
 Instituteur à Moiremont à la fin du XIXe siècle, l’auteur évoque le rôle du lutrin dans les offices religieux d’autrefois. Du fait de ses dimensions, il permettait de grouper 12 à 15 choristes de la paroisse autour du chantre, fonction échue généralement au maître d’école.
 HOUZEL Ghislain  Le capitaine Maury, Ante (Guerre 1914-1918)  41 à 50  
 L’auteur était médecin-capitaine pendant la Grande Guerre et relate le séjour de son unité à Ante en 1915. Situé à une vingtaine de kilomètres du front, le village accueillait par rotation des compagnies d’infanterie, d’artillerie ou du génie.
 THIERY Étienne  "Les Laprune" (Poésie, contes, récits)  51 à 55  
 Un récit d’Etienne Thierry ne saurait se résumer. Il est question ici d’une rixe mémorable opposant à Froidos, entre les deux guerres, le père Laprune, un chiffonnier ambulant, au père Debray, un vieil épicier sédentaire.
 LEGLAYE Georges  Le poirier dans la toponymie du Sud-Argonnais (Écologie-Environnement)  56 à 60  
 D’après l’auteur, rares sont les communes de sa région à ne pas posséder au moins un lieudit évoquant le poirier. Il l’explique par une ancienne coutume : les jeunes mariés devaient planter autrefois deux poiriers sauvages loin du village.
 JANNIN François  Le train du président (Poésie, contes, récits)  61 à 64  
 Le Président Coti, participant à une commémoration à Verdun, passe la nuit dans le train à la gare des Islettes. Comment les habitants des Islettes vont-ils l'accueillir ?
 HUSSENET Jacques  Premiers résultats du recensement de 1982 en Argonne (Statistiques)  65 à 69  
 Entre 1975 et 1982, l’Argonne a perdu 1821 habitants, passant ainsi à 38 604 habitants. Et pour la première fois depuis la dernière guerre, Sainte-Ménehould et Vouziers sont également en recul. Le nombre de logements reste stable, mais les résidences secondaires augmentent encore et frôlent les 2000 unités.
 PRIN Patrice  Le patrimoine naturel de l'Argonne. Découvertes récentes. Éléments rares ou inconnus à ce jour. (Écologie-Environnement)  70 à 72  
 Patrice Prin signale des espèces rares ou inconnues à ce jour découvertes dans différents sites d’Argonne : loche d’étang, vipère péliade, tétras-lyre, gélinotte, engoulevent, héron pourpre, mouette rieuse, petit gravelot, pyargue à queue blanche et grue cendrée.
 Père BONNET Serge  Le patois des croix (courrier) (Coutumes - Folklore)  73 à 81  
 Suite à l’article paru dans le numéro 45 de 1982, l’auteur a reçu un important courrier de France et même du Maroc qui permet d’élargir sa base documentaire et qui conforte ou nuance les hypothèses formulées à propos des “croix à boules”.
 CAZIN Noëlle  Vient de paraître (Bibliographie)  82 à 83  
 CAZIN Noëlle  Échos d'Argonne (Échos d'Argonne)  84 à 86  
 NOËL Jean  Le colonel André L'Huillier (Carnet de deuil)  87 à 88