Accueil Centre d'étude argonnais
Centre d'études argonnais
Logo du pays d'Argonne

Editions du Centre d'études Argonnais

Auteur
Numéro Année
Thème

Thème : Archéologie (29 articles)
Auteur Article Année Pages  
 CHOPPY Jacques  Les souterrains de Quatre Champs  1965  4  18 à 19  
 TILLOY Robert  Le passé lointain de l'Argonne  1967  11  29 à 37  
 TILLOY Robert  Les silex taillés de Souhèmes et Pretz-en-Argonne  1968  13  21 à 26  
 TILLOY Robert  Deux tombes vieilles de 6000 ans  1970  19  55 à 59  
 JANNIN François  Une ancienne verrerie argonnaise : Les Binois  1974  26  12 à 18  
 Mentionnée par d'anciens documents (Chantilly) 14e - 16e siècle, découverte en 1972 près de Islettes (village plus récent), fouille exceptionnelle d'objets et outillages.
 GOURY Georges  Le village néolithique d'Ante  1974  27  29 à 29  
 GOURY Georges  Les stations ouvertes néolithiques  1974  27  30 à 30  
 Docteur CARILLON R.  Les tumulus de la région de Verrières-en-Hesse  1975  29  21 à 25  
 GUILLAUME Ch.  La préhistoire dans le département de la Meuse  1975  29  45 à 48  
 JANNIN François  Fouille d'un four de potier à Cheppy  1976  32  24 à 29  
 Activité probable fin 17e siècle - moitié 18e siècle - antérieur aux faïenceries d'Argonne - Décors floraux stylisés - exposés au musée de Varennes.
 CHARLES E., JANNIN François  2000 ans de poterie en Argonne Les fouilles d'Autrécourt  1976  32  67 à 69  
 Des fouilles du début du 20e siècle, par J.L.Victor, ont révélé une véritable zone industrielle gallo-romaine, avec une grande variété de fabrications. Expo au musée de Varennes.
 JANNIN François  La verrerie du Binois  1978  D1  3 à 40  
 JANNIN François  Fouilles des ateliers de verrerie de Perupt, La Chévrie, Parfonrupt  1980  D2  5 à 46  
 LUTZ Marcel  Où il est à nouveau question de céramique antique d'Argonne  1981  43  12 à 16  
 L’histoire de la poterie gallo-romaine n’avait pas progressé depuis les publications de Georges Chenet et Guy Gaudron en 1941 et 1955. La découverte fortuite d’un atelier de céramique sigillée en forêt de Hesse en 1978-1979 a permis d’élargir significativement le capital de connaissances en notre possession.
 JANNIN François  L'exposition: "Verrerie d'Argonne"  1982  45  95 à 96  
 Suite à la découverte d'une cinquantaine de verreries anciennes, des expositions et participations à des congrès nationaux et internationaux se poursuivent.
 JANNIN François  Le verre d'Argonne : un nouvel éclat  1985  51  93 à 95  
 JANNIN François  Entre quatre planches  1986  53  97 à 99  
 RIGAULT Jean  Les lieux-dits de Senuc  1987  54  29 à 38  
 JANNIN François  Le verre d'Argonne ... en vitrine  1987  55  124 à 124  
 Fouilles et expositions.
 BUCHER Sylvie  Gesatus, potier d'Avocourt au IIe siècle après Jésus-Christ.  1988  56  5 à 11  
 L’étude de 314 tessons de céramique ornée en relief a permis d’identifier et de souligner le style particulier du potier Gesatus.
 GANDON Benoît  Châtrices ... et le Saint curé d'Ars  1988  56  109 à 109  
 L’abbé Charles Balley, un an religieux à l’abbaye de Châtrices, curé d’Ecully à partir de 1802, y prépara Jean-Marie Vianney au sacerdoce.
 JANNIN François  Le verre d'Argonne : un nouvel éclat (suite)  1988  57  89 à 90  
 Coopération internationale aux fouilles et présentation à des congrès de l'association internationale pour l'histoire du verre (Bâle, Sienne, )
 RAVAUX Jean-Pierre  Une inscription de 1303 à Élise  1988  57  91 à 92  
 JANNIN François  La Chalade : " l'atout carreaux "  1992  64  111 à 115  
 RIGAULT Jean  Les lieux-dits de Marcq  1997  74  99 à 104  
 JEAN Bernard  Une voie m'a dit : "Je ne suis pas romaine, hélas ! "  1999  76  3 à 6  
 L’hypothèse, exposée dans le n° 39 de notre revue, selon laquelle la voie romaine de Reims à Verdun aurait franchi l’Aisne, à 1350 m en amont du pont de l’actuelle Vienne-la-ville est remise en cause : jusqu’à irréfutable preuve du contraire, la voie romaine semble bien avoir franchi l’Aisne à Vienne-la-ville station romaine d’Axuena.
 JANNIN François  La ligne des puits  2001  78  5 à 10  
 Fouille archéologique (à Parfondeval) au sud est du massif forestier, par le collège de Sainte Ménéhould : datation gallo-romaine, utilisation par les verriers du voisinage.
 TYLCZ Sabine  Du nouveau sur la côte de Waly  2002  79  13 à 22  
 Une archeologue professionnelle étudie la patrimoine du site, en prend ses relevés topographiques, en recommande la préservation
 STUPP François  Un ancien plan de Saint-Rouin  2004  81  169 à 171  
 Saint Rouin , « l’hermitage » ses abords reproduits sur un document ancien.