Accueil Centre d'étude argonnais
Centre d'études argonnais
Logo du pays d'Argonne

PARUTIONS RECENTES INTERESSANT L'ARGONNE

Jacques Hussenet

Des livres à saisir

Pays natal de dom Mabillon, l'Argonne n'a pas cessé d'inspirer les historiens mais aussi les géographes, les sociologues, les écologistes ou les poètes. Il est possible ainsi d'acquérir aujourd'hui des rééditions d'ouvrages épuisés et surtout des recherches neuves sur la région, sur des villes et villages, des grands hommes ou des événements particulièrement marquants de l'histoire argonnaise.

Où se les procurer?

- Dans toute librairie de France, de Navarre et d'Argonne, par achat ou commande,
- Chez les organismes éditeurs dont l'adresse est mentionnée (port à prévoir),
- Dans les offices de tourisme argonnais qui commercialisent certains d'entre eux.

Titres disponibles

S. Bonnet, Histoire de l'ermitage et du pèlerinage de Saint-Rouin, Lacour, (Place des Carmes - 25, Bd. Amiral Courbet - 30 000 Nîmes), 1996, 182 p., ill. (18,29 €).

La savoureuse recherche du Père Serge Bonnet, parue en 1956, a été rééditée par un imprimeur-éditeur qui s'est donné pour mission de publier et de diffuser à des prix modérés des introuvables de qualité. De nouvelles générations de lecteurs vont pouvoir découvrir un haut lieu de la spiritualité argonnaise, depuis l'arrivée d'un ermite irlandais en pleine anarchie mérovingienne jusqu'à l'édification mouvementée d'une chapelle moderne au cours des années 1950. La monographie abonde également en informations sur les villages des environs. Histoire, sociologie, ethnologie et humour sont au rendez-vous.


L. Brouillon, L'abbaye de Châtrices, Paris, Le livre d'histoire, 2004, 120 p., plans (16 €).

Près de cent après sa publication (1903), reparaît l'excellente monographie de Louis Brouillon qui illustre toutes les qualités de l'auteur : une érudition sans faille, un style accessible à tous et quelques pincées d'humour. Châtrices n'est plus aujourd'hui qu'un village de quelques dizaines d'habitants. En le traversant pour flâner dans sa forêt domaniale et autour de ses étangs, les touristes estivaux ont du mal à imaginer ce que ce lieu représentait au Moyen Age ou encore au XVIIIe siècle. Louis Brouillon permet justement de nous en faire une idée plus précise.


R. Cecconello, Traces du passé de Boult-aux-Bois, Editions Terres ardennaises (6, rue des Sources - 08 000 Charleville-Mézières), 1999, 270 p., ill. (15, 24 €).

Plutôt que de rédiger une histoire continue et à prétention exhaustive de son village d'origine, Robert Cecconello s'est attaché à en évoquer le passé par touches impressionnistes, du XVIe siècle à nos jours. La fameuse commanderie du Temple et la grande forêt de Boult-aux-Bois y occupent une place de choix, mais l'auteur réserve également de substantiels développements aux verreries anciennes, à la démographie, aux modes de vie, aux lieudits, à la Révolution, au choléra de 1849, au patois ou à la fluctuation des patronymes. Une monographie atypique et attachante.


O. Chapuis, A la terre comme au ciel. Beautemps-Beaupré et la naissance de l'hydrographie moderne (1700-1850), Paris, Presses de l'université de Paris-Sorbonne, 1999, 1060 p., cartes et ill. (52,60 €).

Les Argonnais ont joué un rôle capital dans la naissance et l'essor de l'école hydrographique française grâce à une dynastie de géographes, issue de la Neuville-au-Pont, la famille Buache (1700-1825), à laquelle est apparenté Charles-François Beautemps dit Beautemps-Beaupré (1766-1854). Navigateur confirmé et journaliste à Voiles et Voiliers, Olivier Chapuis déplore l'oubli dans lequel est tombé notre compatriote - la marine exceptée - et réaffirme avec force la richesse de son oeuvre qui s'établit à deux cent treize planches et cartes entre 1792 et 1838. Il rappelle aussi que ces dernières provoquaient l'admiration des marins britanniques et ne seront dépassées en précision que par les relevés de satellites. Plus qu'un livre, une véritable résurrection.


Collectif, L'Argonne et les cantons de Clermont et Varennes, Joué-lès-Tours, Alan Sutton, 2000, 127 p., ill. (18,29 €).

La carte postale en noir et blanc a connu son âge d'or de la Belle Epoque aux années 1920. Les éditions Alan Sutton ont entrepris d'en publier des recueils groupés par ville ou canton. La présente édition, réalisée à l'initiative de F. Mettavant, H. Philippe et P. Radière, se subdivise en quatre parties : les villages du canton de Clermont, les villages du canton de Varennes, l'agriculture et l'industrie, les événements historiques, soit l'arrestation de Louis XVI et 1914-1918. Un bon rapport qualité-prix.


Collectif, XXXIe Journées d'études meusiennes. Beaulieu-en-Argonne. 4-5 octobre 2003 : Beaulieu-en-Argonne, abbaye en pays frontière, Société des lettres, sciences et arts de Bar-le-Duc (25, rue Martelot - 55 000 Bar-le-Duc), 2004, 288 p., ill. (28 €).

Les trente et unièmes Journées d'études meusiennes ont permis de revisiter la riche histoire de Beaulieu grâce à dix-huit contributions échelonnées du Moyen Age à nos jour. Trois thèmes y sont traités : le pays de Beaulieu, l'abbaye et l'ermitage de Saint-Rouin. Confirmations, remises en cause et nouvelles découvertes se mêlent au fil des différentes communications. En voici quelques unes : Chrodingus, notre actuel saint Rouin, était vraisemblablement d'origine franque et non irlandaise ; l'Argonne n'apparaît pas comme une région propice à l'érémitisme, le site de Bonneval constituant plutôt une éclatante exception ; l'occupation du promontoire de Beaulieu se révèle en croisant photographie aérienne oblique et décryptage du cadastre napoléonien ; quant au monumental pressoir qui fait l'admiration des touristes, il est assurément antérieur au XVIIIe siècle, sans que rien ne prouve qu'il date effectivement du XIIe siècle. Ne croyons jamais ceux qui affirment péremptoirement que " tout a été dit ".


Collectif, La face cachée. Empreintes de l'armée allemande 1914-1948. De l'Argonne au saillant de Saint-Mihiel, Connaissance de la Meuse (Carrières d'Haudainville - 55 100 Verdun), 2000, 104 p., ill. (10,67 €).

Ce recueil bilingue de J.-L. Kaluzko et F. Radet, illustré par des photographies en noir et blanc et en couleur, est consacré aux traces qu'a laissées l'armée allemande dans nos paysages entre l'Argonne et le saillant de Saint-Mihiel. Les deux auteurs ont réparti leurs découvertes en six grands thèmes : cantonnements et abris bétonnés ; camps et P. C. ; l'eau ; logistique, béton, rails, routes ; artillerie ; service santé. Des spécialistes mettent leurs connaissances au service du grand public.


Collectif, XXVIe Journées d'études meusiennes. Montfaucon. 10-11 octobre 1998, Société des lettres, sciences et arts de Bar-le-Duc (25, rue Martelot - 55 000 Bar-le-Duc), 2002, 96 p., cartes et ill. (12 €).

Organisées par l'université de Nancy II avec le concours du Conseil général de la Meuse, les XXVIe Journées d'études meusiennes ont permis de rassembler huit contributions sur Montfaucon d'Argonne et son canton. Elles abordent successivement la géomorphologie de la région, la frontière d'Empire, l'intervention américaine en 1917-1918, l'après-guerre, la réalisation des cimetières militaires et la reconstitution forestière. Un utile complément aux recherches d'Alcide Leriche.


Collectif, Le canton de Triaucourt à travers ses villages, Bar-le-Duc, Editions du Barrois, 1997, 111 p., ill., (10,67 €).

En septembre 1992, le Club philatélique de Seuil d'Argonne organisait une exposition sur l'histoire du canton de Triaucourt, en coordination avec les habitants de ses vingt et un villages. Les informations collectées à cette occasion ont été à l'origine d'une publication présentant chaque commune en deux à huit pages avec une prédominance des XIXe et XXe siècles. Des renseignements inédits sont à glaner dans la plupart des contributions que rehaussent de belles cartes postales. Quand des villageois se réapproprient leur histoire.


Collectif, Le canton de Vaubecourt, Société des lettres, sciences et arts de Bar-le-Duc (25, rue Martelot - 55 000 Bar-le-Duc), 1996, 176 p., cartes et ill. (13 €).

Ce recueil rassemble les communications qui ont été présentées les 2 et 3 octobre 1993 à Vaubecourt, lors des XXIe Journées d'études meusiennes, à l'initiative de l'université de Nancy II et du conseil général de la Meuse. Du bourg castral de Louppy-le-Château à la fromagerie de Maison-du-Val, en passant par le château de Vaubecourt, les cloches remarquables du canton ou le noeud ferroviaire du Meusien, le bilan des recherches a été exceptionnel. A mentionner plus particulièrement l'étude de Jean Peltre sur les finages de Laheycourt et de Villotte-devant-Louppy, à partir d'un plan sur toile de 1524, et l'historique de l'abbaye de Lisle-en-Barrois - qui en était dépourvue jusqu'alors - dû à Noëlle Cazin. Des regards neufs sur l'Argonne du sud.


R. Desmet et K. Van Den Berge, Voyages au coeur de la nature en Argonne, Turnhout (Belgique), De Wielewaal, 2001, 216 p., ill. (30,49 €).

Ce volume relié et de grand format constitue la version française d'un livre composé par trois auteurs de la Flandre anversoise, Rik Desmet et Koen Van Den Berge pour le texte, Norbert Huys pour les photographies. Amoureux de l'Argonne depuis trois décennies, ils invitent le lecteur à découvrir sa flore et sa faune en leur compagnie, à travers ses paysages, ses villages et habitations, ses bords de route et fossés, ses prairies et forêts, ses rivières et étangs. Plus de deux cents illustrations, presque toutes en couleur, viennent enrichir les commentaires. La vision et les appréciations des auteurs suscitent des débats en Argonne, les uns plébiscitant l'iconographie, la défense des animaux, le sérieux des informations scientifiques, les autres déplorant les nombreuse erreurs de traduction, le peu d'attention accordé aux hommes et la transformation de leur pays en sanctuaire écologique pour citadins en mal d'exotisme. Un événement ou une tempête dans un verre d'eau ?


A. Dumas, La route de Varennes, Paris, Le livre d'histoire, 2004, 202 p., cartes, plans et ill. (20 €).

Paru en 1860 et plusieurs fois réédité, le livre d'Alexandre Dumas a constitué un jalon important pour l'étude de l'événement de Varennes. Il a d'abord mis de l'ordre et de la rigueur dans le récit de l'itinéraire aller et retour de la famille royale. Ce n'était pas le cas auparavant et ce résultat va à l'encontre de la réputation de l'auteur, plutôt enclin à prendre de grandes libertés avec l'histoire. Sa relecture le démontre à nouveau, à quoi s'ajoutent un style inimitable et de savoureux chassés-croisés entre passé et présent. Cette dernière réédition s'accompagne d'un discret appareil critique : quelques notes rectificatives, des cartes et des illustrations, des notices biographiques et une postface. A déguster sans modération.


O. Guelliot, Dictionnaire historique de l'arrondissement de Vouziers, Editions Terres ardennaises, (6, rue des Sources - 08 000 Charleville-Mézières), en cours :
· Tome 1, lettre A, 1997, 95 p., ill., (15,24 €),
· Tome 2, lettre B, 1998, 127 p., ill., (18,30 €),
· Tome 3, lettre C, 1999, 123 p., ill., (18,30 €),
· Tome 4, lettres D-G, 2000, 132 p., ill., (20,74 €),
· Tome 5, lettres H-L, 2001, 100 p., ill., (15,24 €),
· Tome 6, lettres M-N, 2002, 108 p., ill. (17 €),
· Tome 7, lettres O-S, 2003, 156 p., ill. (24 €),
· Tome 8, lettre S, 2004, 116 p., ill. (18 €).

Les éditions Terres ardennaises ont entrepris de publier progressivement, sous la supervision de Michèle Sanzé et Michel Tamine, les recherches accumulées par le docteur Octave Guelliot entre 1920 et 1929, mais dont les deux mille pages de textes, de plans, de croquis et de tableaux généalogiques étaient restées manuscrites. Le lecteur y trouvera une mine d'informations de première main sur des rivières, des lieudits, des abbayes, des châteaux, des moulins, des forges, des pierres tombales, des lignages, des chartes et les diverses communes de l'arrondissement de Vouziers. En outre, les éditeurs ont eu l'excellente idée d'illustrer les localités les plus importantes par d'anciennes cartes postales. Un monument se découvre sous nos yeux.


P. Jacky, Alexandre-François Desportes. Tableaux de chasse, Fondation Mona Bismarck (34, Av. de New York - 75 015 Paris), 1998, 96 p., ill. couleur (27,44 €).

Ce catalogue somptueusement illustré accompagnait l'exposition de cinquante-trois tableaux de François Desportes (1661-1743) qui s'est tenue à Paris et à Gien en 1998. Rappelons que le peintre, issu d'une famille de laboureurs, est né à Champigneulle (Argonne ardennaise). Etiqueté comme spécialiste des scènes de chasse et de natures mortes, il a été longtemps sous-estimé et il a fallu attendre une exposition du Louvre de 1982-1983 pour que son oeuvre fasse l'objet d'une réévaluation. De nombreux critiques et historiens d'art le classent maintenant au niveau des plus grands, ce que confirment les tableaux sélectionnés ici.


F. Jannin, Clermont-en-Argonne des origines à la Révolution, Jarville-La Malgrange, Editions de l'Est, 1992, 79 p., plans et ill. (9,15 €).

Puisée aux meilleures sources, la monographie de François Jannin renouvelle largement nos connaissances sur Clermont-en-Argonne et ses environs. L'évolution chronologique est jalonnée par de belles illustrations et une dizaine de cartes et plans, dont la moitié est peu connue, voire inédite. Parmi les informations neuves, on relèvera d'abord la permutation Vraincourt-Clermont, opérée alors que la route Paris-Metz, l'actuelle N 3, supplantait l'ancienne voie romaine Reims-Metz. L'auteur apporte également une contribution décisive au tracé de la frontière d'Argonne au XIIe siècle grâce à la lecture minutieuse d'un document de 1509. Synthétique et brillant.


J. Jussy, Mémoires en images. Sainte-Ménehould, Saint-Cyr-sur-Loire, Alan Sutton, 2002, 128 p., ill. (19 €).

A l'aide de 230 illustrations, John Jussy passe en revue l'histoire, le territoire et l'urbanisation de Sainte-Ménehould en douze chapitres : survol de la cité, un peu d'histoire (Sainte Ménehould, Dom Pérignon, Drouet et Louis XVI), une ceinture d'eau, en flânant dans les rues, le patrimoine, au temps des cuirassiers, industries et commerces, les grands changements techniques, les traces des deux guerres, histoire de pieds, des hommes - des associations - des institutions, et, enfin, un autre Menou. Un recueil incontournable.


J. Kerisel, Albert Caquot (1881-1976). Savant, soldat et bâtisseur, Paris, Presses de l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, 2001, 180 p., ill. (35,40 €).

A l'occasion du cent vingtième anniversaire de sa naissance et du vingt-cinquième de sa mort, Albert Caquot a fait l'objet d'une belle moisson d'hommages, tant à Paris qu'à Vouziers, sa ville natale. Jean Kerisel, son gendre, a saisi cette opportunité pour remettre à jour et compléter le livre qu'il avait publié en 1978 aux éditions Eyrolles. Cette version richement illustrée fournit un bon aperçu des nombreuses réalisations du grand homme : ballons captifs, barrages, ponts, réservoirs, écluses, formes de construction, etc. Une biographie d'ingénieur.


P. Lefèvre, Les déportés d'Argonne, Dossiers Documentaires Meusiens (O.C.C.E. - 3, rue François de Guise - 55 000 Bar-le-Duc), 2000, 264 p., cartes et ill. (30,49 €).

Le 23 juillet 1944, une fusillade opposait des maquisards à des Allemands au coeur de Clermont-en-Argonne. Le lendemain, le bourg était cerné par des troupes allemandes, cent douze hommes - dont certains de passage - étaient arrêtés et cent d'entre eux étaient déportés ; vingt-huit seulement reviendront des camps. Pierre Lefèvre, professeur de collège à Clermont-en-Argonne, puis à Ligny-en-Barrois, a rédigé un livre de référence sur une page noire de l'histoire de l'Argonne en confrontant récits et pièces d'archives et en obtenant - au prix de grandes difficultés - cent cinquante témoignages. Son texte est illustré par plus de cent cinquante fac-similés, cartes postales ou photographies. Un document bouleversant.


G. Lenel, Savigny-sur-Aisne, au coin du feu. Vie et moeurs d'un village ardennais, et Ce Châtel que je Chéhéry, Vouziers, Imprimerie Félix, 1999 et 2002, 255 et 252 p., cartes, ill. et fac-sim. (22,87 € et 25 €).

Mises à part quelques pages de rétrospective historique, ces deux livre sont entièrement consacrés au XXe siècle. L'auteur passe en revue les transformations de deux villages de l'Argonne ardennaise en présentant, en toute décontraction, les municipalités, la forêt, les métiers, le patrimoine immobilier, les guerres, les fêtes, l'école, la religion, les associations et quelques personnalités marquantes. Une flânerie agréable.


A. Pézard, Nous autres à Vauquois (1915-1916), Presses universitaires de Nancy, 2001, 332 p., ill. (19,82 €).

Les Presses universitaires de Nancy ont eu l'heureuse idée de rééditer ce grand classique de la Première Guerre mondiale. Son auteur, par ailleurs professeur de lettres, a voulu en faire à la fois un témoignage personnel sur les combats de la butte de Vauquois et une oeuvre traduisant le vécu intime des combattants. Jean-Norton Cru le plaçait au tout premier rang des livres sur la guerre, loin devant Les croix de bois de Dorgelès ou Le feu de Barbusse, pourtant plus célèbres.


F. Roth, Raymond Poincaré, Paris, Fayard, 2001, 715 p. (32,20 €).

D'origine argonnaise par sa mère, Raymond Poincaré repose depuis le 21 octobre 1934 dans le petit cimetière de Nubécourt. De nombreuses rues et places perpétuent sa mémoire. D'innombrables articles, une demi-douzaine de biographies et différents manuels d'histoire ont figé son portrait. Ceci n'a pas empêché François Roth, professeur à l'université de Nancy II, de remettre sur le chantier une biographie de l'inventeur de l'Union sacrée en exploitant méthodiquement des archives françaises, belges et allemandes, dont beaucoup étaient inconnues des précédents biographes. L'historien restitue sans fard l'homme public et privé, détruit quelques légendes tenaces et jauge Poincaré dans le paysage politique français du XXe siècle. Une contribution qui sera difficilement surpassable.


C. Stratonovitch et Y. Buffetaut, La guerre en Argonne, Ysec éditions (B.P. 405 - 27 404 Louviers), 2001 et 2003, 80 et 96 p., cartes et ill. (10,52 € et 14 €).

Claire Stratonovitch et Yves Buffetaut jettent un nouvel éclairage sur les violents combats de la Haute Chevauchée qui opposèrent les Poilus de Sarrail aux Argonnenkrieger de von Mudra durant l'été 1915. Ces deux volumes décrivent la guerre de position en Argonne depuis septembre 1914, puis retracent l'offensive allemande qui enfonce le front français, l'échec de la contre-offensive française et dressent un bilan des pertes. Un guide touristique permet de visualiser les différents vestiges, stèles et monuments du champ de bataille. Le texte est illustré par près de cent soixante splendides photos, dont certaines rarissimes. Clair et décapant.


H. Vincent, Histoire de la ville de Vouziers, Les Cerises aux Loups (69, rue de Lorraine - 08 700 Nouzonville), 1998, VIII-411 p. (38,11 €).

Les éditions des Cerises aux Loups ont eu l'heureuse idée de rééditer la solide monographie que le docteur Vincent avait fait paraître sur Vouziers en 1902 et que l'on trouve très rarement chez les bouquinistes. L'auteur avait travaillé à partir d'archives dont beaucoup ont été détruites lors des deux guerres mondiales. Un livre précieux qui se complète opportunément avec le Dictionnaire historique du docteur Guelliot.